Default_publication_picture_show

Prenez une cucurbitacée un peu oubliée, le luffa, qui donne - une fois séchée - une éponge rêche aux propriétés exfoliantes. Mélangez-la à des feuilles de maïs et de caranday, un palmier originaire d'Amérique du Sud, ajoutez-y du plastique recyclé : vous obtenez des panneaux solides, légers et entièrement recyclables, pour bâtir à l'envi des maisons bon marché. Il fallait y penser. Elsa Zaldivar, militante associative du Paraguay, l'a fait. La technique qu'elle a inventée doit permettre tout à la fois de résoudre la pénurie de logements au Paraguay, où 300 000 familles ne disposent pas d'habitation décente, et de préserver les forêts du pays, déjà réduites à moins de 10 % du territoire national.

Cette idée, expliquée ici par un journaliste du Monde, serait applicable dans d'autres régions du monde. En effet, le luffa pousse dans de nombreux pays, y compris en Afrique. Et les autres ingrédients (feuilles de maïs, caraday) sont certainement remplaçables par des produits locaux, en fonction des situations spécifiques

En quoi est-ce responsable ?

  • Je-reduis-ma-facture Je réduis ma facture
  • Je-reduis-mes-dechets Je réduis mes déchets
  • J-ameliore-le-quotidien J'améliore le quotidien
  • Je-respecte-la-biodiversite Je respecte la biodiversité
2

Aidez à construire la réputation de Quetzal en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :

OK ! Mais cela parait un peu compliqué pour des Français...coordonnées, adresses, noms des distributeurs, etc...

2008-12-13 17:39:22 UTC
0
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter
Mots-clés associés
habitat
, recyclage