Open-uri20120404-6912-1af5yvq-0?1333500854

Les veilleuses à huile perpétuent une tradition qui date de l?antiquité. En 1838, à leur création, elles constituaient l?unique moyen de s?éclairer et toutes les maisons en étaient équipées. Aujourd?hui, et malgré l?arrivée de l?électricité, elles sont toujours là aussi bien dans notre intérieur que dans nos jardins et terrasses. Nos fameuses bougies n?ont qu?à bien se tenir, la concurrence se fait rude !



Tout d?abord, les lampes à huile ont une histoire et ont du vécu ! Depuis plus de 160 ans, le fabricant est resté fidèle à ses premiers amours. Une conviction qui lui vaut aujourd?hui d?être le producteur n° 1 mondial avec près d?une centaine de milliers d?utilisateurs? un chiffre impressionnant à l?image de sa réputation !



Le côté authentique du produit m?a tout de suite charmée. Il me tient à c?ur d?utiliser ce qu?ont utilisé avant moi mes arrières grands-parents, mes grands-parents? Cela me donne l?impression d?avoir su préserver quelques-unes de leurs valeurs les plus simples. Même si les veilleuses ont évolué (forme, composants?), leur principe de base reste inchangé. Le fonctionnement est simple : l?huile sert de combustible et va produire une flamme au contact de la mèche enduite de cire.



Véritablement adaptées pour le quotidien, les veilleuses à huile sont constituées de matériaux élémentaires et s?utilisent avec facilité. Il vous suffit de choisir un contenant évasé, de préférence un verre ou un vase (pas trop fins), pour que le flotteur se déplace librement. Vous pouvez remplir préalablement le récipient avec de l?eau afin d?économiser l?huile et de garder un contenant volumineux. Ensuite, c?est au tour de l?huile de cuisine. Je vous recommande l?huile de colza qui est une huile très répandue, presque inodore et surtout peu coûteuse. Toutes les autres huiles alimentaires (olive, arachide?) sont utilisables si elles n?ont pas déjà servi. Vous disposez la mèche de coton sur le flotteur : le côté le plus long de la mèche se situe au-dessus, le côté de la mèche pourvu d?une partie métallique en dessous. Déposez la veilleuse. Pendant une minute la mèche s?imbibe du liquide et enfin, vous pouvez allumer ! Une fois que vous voudrez les éteindre, soufflez légèrement dessus.



Il faut le reconnaître, les bougies ordinaires n?ont d?attrait que parce qu?elles sont de plus en plus esthétiques. Mais pour le reste? En termes d?efficacité, les veilleuses à huile les surpassent de loin.



Les veilleuses à huile, c?est d?abord une durabilité impressionnante. Une mèche peut brûler pendant au moins 20 heures !



C?est ensuite une sécurité attestée : elles ne génèrent ni fumée, ni toxicité et la cire ne coule pas. Plus besoin de passer un temps infini à retirer la cire collée sur les meubles ou la belle nappe. En plus, si votre famille ou vos proches comptent parmi eux le maladroit de service, pas de panique ! Si le récipient d?huile se renverse accidentellement, la flamme s?éteint faute de combustible. Vous pouvez donc vous rassurer, rien ne viendra ternir votre réputation d?hôte.



Les veilleuses à huile, c?est enfin une économie considérable car les flotteurs sont réutilisables. Il vous suffit d?effectuer un bon nettoyage avec de l?eau claire ou du savon de Marseille, et c?est reparti ! Cela vous offre la possibilité de multiplier votre nombre de flotteurs pour avoir un maximum de points d?éclairage.

En quoi est-ce responsable ?

  • Je-reduis-ma-facture Je réduis ma facture
  • J-economise-l-energie J'économise l'énergie
  • Je-reduis-mes-dechets Je réduis mes déchets
  • J-achete-responsable-durable J'achète responsable / durable
  • Je-respecte-la-biodiversite Je respecte la biodiversité
3

Aidez à construire la réputation de Cap femina en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter
Mots-clés associés
jeunet
, veilleuse
, veilleuses a huile