Open-uri20120328-3658-d9v767-0?1332955650

Sans oublier les publications précédentes des tinkuynautes sur l'électro-magnétisme et rappelées ci-dessous, voici un article assez complet comprenant 12 conseils pour diminuer ces risques.

 

Comment limiter l’exposition aux téléphones portables 

Article de la maison du 21em sièclehttp://www.21esiecle.qc.ca/comment-limiter-l’exposition-aux-téléphones-portables
 
Depuis 1999, plusieurs études épidémiologiques indépendan-tes ont associé l’usage des téléphones portables (cellulaire et sans fil classique) à une hausse du risque de tumeurs dans la tête : cerveau, nerf auditif, peau, glandes salivaires, etc. Ceci, chez les gens qui utilisent ces appareils depuis au moins dix ans et sur le côté du visage où ils tiennent habituellement leur combiné. La vaste majorité des études qui n’ont pas établi un tel lien comportent des failles méthodologiques sérieuses et ont d’ailleurs été financées par l’industrie de la téléphonie cellulaire.

Bien que le lien établi soit statistique plutôt que causal (preuve de cause à effet biologique), plusieurs pays déconseillent déjà l’usage d’un téléphone mobile aux moins de 15 ans et de plus en plus de médecins prônent la prudence. Voici les principales recommandations formulées par les experts en la matière :

1. Utiliser le plus possible un téléphone branché au mur et donc sans émissions de micro-ondes au cerveau. Grâce à l’internet, la plupart des interurbains sont gratuits, même à l’international;

2. Utiliser un ensemble mains libres en éloignant le téléphone portable à au moins 20, et même 30 cm de son corps afin de limiter les effets des rayonnements sur sa propre personne. Limiter le nombre et la durée des communications à six minutes maximum; c’est le temps nécessaire à l’autorégulation du corps, après quoi il y a danger notamment pour toutes les fonctions métaboliques. Les normes de sécurité actuelles sont toutes basées sur une période de récupération de 30 minutes, qui est absolument nécessaire entre deux communications de moins de six minutes pour rétablir les bases initiales;

3. Ne pas porter son téléphone mobile près de son corps, même en veille, et dans tous les cas ne pas téléphoner à moins d’un mètre d’une autre personne afin de diminuer l’impact de la « téléphonie passive »;

4. Déconseiller fortement, voire interdire l’usage d’un téléphone mobile chez les moins de 15 ans (en phase de croissance,la masse de tissus est moindre et les rayonnements ont une nocivité accrue, notamment pour le cerveau, la chaîne d’ovaires, l’ouverture de la barrière hémato-encéphalique devant filtrer les polluants du sang qui pénètre dans le cerveau, etc.);

5. Déconseiller l’utilisation d’un téléphone mobile à une personne âgée et à toute personne en état dit de faiblesse (les rayonnements affaiblissent encore plus l’organisme), ainsi qu’aux femmes enceintes (le liquide amniotique dans lequel se développe l’embryon, puis le fœtus, est un milieu très perméable aux micro-ondes émises par les téléphones mobiles);

6. Ne téléphoner que dans des conditions de réception optimales. Règle générale, éviter de le faire dans les lieux confinés comme les véhicules, ascenseurs, sous-sols, tunnels, etc., la puissance d’émission et de réception, donc des rayonnements, y étant décuplée;

7. Ne pas téléphoner en se déplaçant, par exemple dans un train. Comme l’antenne relais de votre cellulaire est en recherche constante du signal d’une antenne relais, sa puissance d’émission et de réception de rayonnements est décuplée. Si le train est équipé d’un système relais de connexion satellitaire, c’est non seulement l’utilisateur mais tous les passagers qui seront irradiés;

8. Ne pas téléphoner dans un véhicule, même à l’arrêt. Dans un espace métallique fermé, il se produit le phénomène dit de « cage de Faraday », qui augmente la puissance des ondes émises par le cellulaire, car il réduit la transmission des signaux. De plus, le métal augmente les effets nocifs des rayonnements en les réfléchissant, non seulement sur l’utilisateur mais aussi sur tous les passagers, notamment les enfants;

9. Ne pas garder son portable allumé la nuit près de son lit et surtout jamais sous l’oreiller. Même en mode veille, l’antenne relais du portable se connecte à l’antenne relais de la station de base et rayonne par phases (voir la référence ci?dessous sur le syndrome des micro-ondes);

10. Acquérir de préférence :
un portable avec un indice de débit d’absorption spécifique des tissus humains, appelé DAS (SAR en anglais), dont la valeur est la plus basse possible (le Samsung Impressionest le meilleur modèle, selon l’Environmental Working Group américain : ewg.org/cellphone-radiation);
un portable avec une antenne relais apparente. Même si le portable est moins ludique, l’antenne relais omnidirectionnelle diffuse de façon optimale, donc à moindre puissance par rapport à une antenne relais intégrée;

11. Déconseiller l’utilisation d’un mobile à toute personne qui possède des éléments à base de métal magnétique ou amagnétique dans la tête (amalgames, prothèses, appareils dentaires, plaques, vis, clips, piercings, boucles d’oreilles, lunettes), aux utilisateurs de béquilles, de déambulateurs ou de fauteuils roulants métalliques et aux personnes ayant reçu une injection contenant un adjuvant de dérivés vaccinaux métalliques (exemple : thimérosal à base de mercure). Ceci, afin d’éviter les réflexions, amplifications, points chauds, phénomènes dits de résonance, réémissions passives, etc.;

12. Utiliser des protections antiondes personnelles dites mécaniques (voiles, complexe films métalliques, coffrets, etc.) qui ont un effet reconnu positif, pareillement pour les lieux de vie. Next-up ne recommande aucune puce ni autre dispositif de protection non mécanique. « Vous pouvez toujours diminuer les CEM [champs électromagnétiques] par toute une gamme de matériaux, aquariums, cactus, pierres particulières, etc., mais cela nous fait penser, pour les utilisateurs de portables, à une personne qui sciemment sait que son action, par exemple de fumer, est toxique, mais qui continue de fumer et prend en parallèle des médicaments pour se soigner contre des pathologies dues à son affaiblissement.» L’essentiel est l’abaissement des seuils pour les antennes relais afin de rendre au mieux l’irradiation de cette technologie compatible avec la santé humaine. Mais l’objectif à atteindre est de supprimer totalement cette nouvelle pollution environnementale artificielle avec des antennes relais et des portables qui n’irradient pas. »

Détails :http://www.next-up.org/Newsoftheworld/Photonique.php


Adaptation : André Fauteux

sans oublier les publications antérieures sur Tinkuy de COCs, epeconseil

http://www.tinkuy.fr/trouver/result?tag1[name]=électromagnétiques

En quoi est-ce responsable ?

  • Je-sensibilise-mon-entourage Je sensibilise mon entourage
9

Aidez à construire la réputation de Frederic wetzel en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :

http://www.consommerdurable.com/2009/10/pourquoi-et-comment-limiter-notre-exposition-aux-ondes-electromagnetiques-basse-frequence-lors-de-notre-sommeil/

en complement pour les autres ondes...

2010-04-26 05:59:29 UTC
0

Merci pour le lien Tyhna, très bien le blog" consommer durable.com" je ne connaissais pas.

2010-04-26 12:21:00 UTC
0
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter