Default_publication_picture_show

L'État n'a pas peur : il faut vacciner les enfants", car "les potentiels effets secondaires" sont "très, très rares", a déclaré la ministre de la Santé.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a appelé samedi à avoir "confiance dans les vaccins", critiquant vertement les parents hostiles à ce type de médication pour leurs enfants, en pleine controverse sur la vaccination obligatoire.

La ministre déplore "la défiance envers les vaccins". "Les vaccins, ça marche, ça fonctionne, ça a sauvé des centaines de millions de vies", a martelé la ministre aux rencontres économiques d'Aix-en-Provence, regrettant le fait que "la défiance envers les vaccins" soit en France "à ce point ancrée dans la population".

"Il y a des gens qui ne vaccinent plus leurs enfants. En fait, ils comptent sur la protection des autres, sur le fait qu'il n'y a plus d'épidémie, pour protéger leurs enfants", a critiqué la ministre, ajoutant que notre société avait "la mémoire extrêmement courte". "Le problème c'est qu'à force de ne plus vacciner les enfants, on a des épidémies de rougeole, on a des méningites, on a des gosses qui meurent chaque année de maladies évitables. C'est insupportable", a-t-elle ajouté.

En quoi est-ce responsable ?

  • J-ameliore-le-quotidien J'améliore le quotidien
0

Aidez à construire la réputation de Monicacredo en votant pour cet article :

Les commentaires :
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter