Promotions

Pour faire baisser le prix de votre devis d'assurance auto, il existe quelques astuces simples, comme ajuster vos garanties en fonction de vos besoins, opter pour une voiture peu onéreuse à assurer ou encore comparer les assurances sur internet.

Choisir une assurance petit rouleur

Cette formule d’assurance s’adresse aux personnes parcourant peu de kilomètres par an. En général entre 8 000 et 10 000 kilomètres annuellement. Elle s’adresse aux citadins n’empruntant leur véhicule que pour les week-end et les vacances, aux retraités qui roulent assez peu et aux jeunes conducteurs. L’assurance petit rouleur permet d’effectuer jusqu’à 50% d’économies sur votre assurance auto sans pour autant rogner sur les garanties.

Attention toutefois de bien évaluer votre kilométrage annuel, sous peine d’avoir à payer en plus si vous parcourez davantage de distance que celle qui est inscrite au contrat. Certains assureurs proposent des formules avec dépassement sans surcoût. Ainsi que la possibilité de reporter sur l’année suivante les kilomètres non consommés. En général, un boîtier connecté est installé dans votre véhicule et transmet - en temps réel - les données à votre assureur. Ceci afin de calculer la distance déjà effectuée dans l’année.

S’interroger sur l’utilité de certaines garanties

Votre voiture prend de l’âge ? Vous n’avez sans doute plus besoin de l’assurer en tous risques. Si elle a plus de trois ans, une formule au tiers étendu suffit amplement. Ce type de contrat inclut la responsabilité civile ainsi que les garanties bris de glace, incendie, vol et vandalisme et catastrophes naturels. Ainsi que, parfois, la garantie collision qui couvre les accrochages, que vous en soyez ou non responsable.

La cotation à l’argus d’un véhicule de plus de trois ans décroît rapidement. La plupart des assureurs se fondant sur ce barème pour vous rembourser si votre véhicule est hors d’état de rouler, nul besoin de garder des garanties élevées comme le dommage tous accidents ou le remboursement à la valeur à neuf. Cette dernière ne peut de toutes façons être souscrite ou conservée lorsque votre voiture a plus de 24 ou 36 mois.

Enfin si vous possédez un véhicule ancien - généralement plus de 8 ans - une assurance au tiers peut suffire, surtout si vous roulez peu. En revanche, si c’est votre seul moyen de transport et que vous n’avez pas les moyens d’en changer, conservez une formule au tiers étendu pour vous prémunir.

Vous pouvez espérer 10 à 15 % d’économies en passant d’une formule tous risques à une formule au tiers étendu. Et environ 20% en troquant une formule au tiers étendu contre un contrat au tiers qui ne couvre que votre responsabilité civile. Et n’indemnisera que les dommages que vous causez à des tiers au volant de votre véhicule.

Jouer sur les niveaux de franchise

En assurance auto, plus le niveau de franchise accolé à une garantie est bas plus le coût de cette garantie est élevé. Et donc plus la cotisation de votre assurance auto est chère. Même si une franchise basse vous assure de bons remboursements, ce n’est pas forcément un bon calcul.

Ainsi, nul besoin d’avoir une franchise basse pour la garantie bris de glace qui couvre généralement de petits sinistres peu onéreux. De même que pour la garantie collision qui - la plupart du temps - couvre de petits accrochages. Surtout si vous habitez en ville et ne roulez qu’en zones urbaines au sein desquelles les incidents peuvent être fréquents mais généralement sans gravité.

En revanche, si vous roulez beaucoup hors agglomération, possédez une voiture de prix ou que votre véhicule est votre outil de travail (commercial, artisan…), vous aurez tout intérêt à conserver des franchises peu élevées. Le fait de rouler beaucoup augmentant mécaniquement les risques d’avoir un accident.

Choisir une voiture peu chère à assurer

Certaines voitures de grosse cylindrée sont assez chères à assurer. Plus un véhicule est puissant plus son assurance est onéreuse, la vitesse étant l’une des principales causes d’accident de la route. En 2018, la vitesse excessive était impliquée dans un accident sur trois. Les actuaires - qui fixent le prix des assurances auto en fonction des probabilités - répercutent donc ce risque sur le coût des couvertures destinées aux véhicules puissants.

Ainsi optez plutôt pour une voiture de petite ou moyenne cylindrée et, si possible, d’occasion ayant plus de trois ans. Vous pourrez ainsi l’assurer au tiers étendu et économiser sur votre assurance auto.

Ne pas déclarer les petits sinistres

Les petits accrochages que vous avez seul et les bris de glace qui ne nécessitent pas de remplacement entier du pare-brise n’ont pas besoin d’être déclarés à votre assureur. Attention toutefois à ce que ces incidents n’impliquent pas de tiers et que personne n’ait été blessé. Auquel cas il est indispensable d’en avertir votre assureur, sous peine de poursuites. Vérifiez également que le coût des réparations est mineur pour éviter de vous retrouver avec une grosse facture à payer.

Le fait de ne pas déclarer les petits sinistres vous permet de ne pas subir de malus et donc d’augmentation de votre cotisation. Sachant que - même si vous avez un accrochage qui n’implique que votre véhicule - vous subirez un malus. De la même façon, certains assureurs n’hésiteront pas à résilier votre contrat si vous multipliez les sinistres, même de faible ampleur.

Payer son assurance de manière annuelle

Le fait de régler votre cotisation d’assurance auto de manière annuelle peut vous faire économiser environ 5% sur son coût. N’hésitez pas à piocher dans votre épargne pour cela ou à mettre de côté une fois par mois pour vous acquitter de la facture en une seule fois.

Comparer les assurances auto sur internet

Pour trouver les meilleurs devis d'assurance auto le moins cher en fonction de vos besoins, utilisez un comparateur d’assurances auto en ligne. Vous pourrez ainsi comparer facilement les différents tarifs et souscrire immédiatement.

Jeune conducteur : comment faire baisser le prix de votre première assurance auto ?

Les jeunes conducteurs (moins de trois ans de permis) paient leur cotisation d’assurance auto très cher. C’est ce que l’on appelle une surprime. Il existe toutefois des moyens pour réduire le montant de la facture pour les conducteurs novices.

La conduite accompagnée

Le fait de suivre un apprentissage en conduite accompagnée permet de réduire la période du permis probatoire de trois à deux ans. Ainsi le jeune conducteur ne paiera que 50% de surprime la première année et 25% la deuxième (à condition qu’il n’ait pas causé d’accident). Contre 100%, 50% et 25% pour un novice n’ayant pas opté pour la conduite accompagnée.

Le choix d’une assurance connectée

L’assurance connectée permet à votre assureur d’évaluer précisément votre conduite. Un boîtier connecté est installé dans le véhicule et transmet vos données de conduite en temps réel à l’organisme qui vous assure. Vitesse moyenne, kilométrage parcouru, habitudes de conduite : tout est passé au crible. Ce qui permet d’évaluer le comportement du conducteur novice et ainsi d’appliquer une cotisation dont le coût s’ajuste à son niveau de prudence.

Choisir la même compagnie d’assurance que ses parents

Certains assureurs appliquent une surprime moindre aux jeunes conducteurs qui décident de s’assurer dans la même compagnie que leurs parents. Surtout si ces derniers ont un bonus à 0,50 depuis plusieurs années et ont eu très peu d’accidents voire pas du tout. La surprime ne disparaît pas totalement mais elle est minorée.

Comparer les assurances auto sur internet

Pour trouver les meilleurs devis d'assurance le moins cher en fonction de vos besoins, utilisez un comparateur d’assurances auto en ligne. Vous pourrez ainsi comparer facilement les différents tarifs et souscrire immédiatement.

En quoi est-ce responsable ?

  • Je-reduis-ma-facture Je réduis ma facture
0

Aidez à construire la réputation de Professeurmalin en votant pour cet article :

Les commentaires :
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter