Materiaux-exposition-mode-de-chauffage-la-maison-passive_4461848_540x271p

La maison était principalement destinée à fournir un abri et protéger les occupants du mauvais temps et des catastrophes naturelles. Elle s'est évoluée au fil du temps pour offrir aux résidants plus de fonctionnalités.

De nos jours, chaque matériau et composant d'un bâti contribue au confort de l'habitat. Quelle que soit la saison, on peut profiter d'un confort thermique optimal. Et cela est même possible, sans chauffage ni climatisation.  

Mieux consommer les ressources existantes

Les besoins en énergie fossile ont connu une augmentation considérable à partir de 1850, notamment au cours de la révolution de l'industrie. Ces besoins concernent surtout la consommation de biens et d'équipements.

Il faut également noter l'augmentation de population. Toutefois, l'utilisation des ressources disponibles s'est toujours effectuée de manière irresponsable. Elle favorise la production d'importantes quantités de sous-produits et de déchets. D'ailleurs, si on y réfléchit, la plupart des risques sur l'environnement émanent de la façon dont nous exploitons l'énergie. 

Face à ce constat, il est plus judicieux de se focaliser sur le mode d'utilisation des ressources. L'objectif étant de mieux consommer et produire moins. Ceci est, entre autres, applicable à toutes les ressources disponibles, et notamment à tous les matériaux de construction. 

Le bâtiment et son enjeu environnemental

Avec l'industrie et le transport, le bâtiment est l'un des plus grands émetteurs de CO2. Pour le bien de tous et de l'environnement, plusieurs pays ont signé un accord sur la diminution de 5% des émissions de gaz à effet de serre.

Cette signature a eu lieu à Kyoto lors d'un congrès en 1997. Ces pays développés ont alors élaboré leurs propres actions pour atteindre ce but. Bien qu'ils aient un concept différent de ce qu'est une maison passive, cette dernière était une solution privilégiée. Aujourd’hui, une maison passive offre un confort thermique optimisé en toute saison, tout en permettant une économie d'énergie considérable. 

Des concepts différents pour de mêmes résultats

Pour comprendre la maison passive, il faut savoir qu'elle consiste à synchroniser une construction au climat du lieu. C'est donc normal que chaque pays, voire chaque région, ait ses propres manières de définir ce type de construction.

Entre autres, au nord, dans les pays enneigés, une maison passive consiste à permettre au logement de se chauffer tout seul. Elle y a vu le jour vers les années 50. Dans les années 80, plusieurs expériences ont été effectuées pour concevoir une habitation présentant une très faible consommation d'énergie.

Mais ce n'est que 10 ans après que les Allemands ont créés le label PassivHauss grâce à de nouvelles recherches. Entre autres, sur les côtes, elle constitue une maison qui peut se rafraîchir naturellement. 

Les inconvénients d’une maison passive

La construction d’une maison passive tient compte de la nature et des caractéristiques géographiques et climatiques de son lieu d’implantation. Elle doit disposer donc d’une forme et d’une orientation spécifiques.

Autrement dit, les règles sont plus ou moins précises. Une construction en ville peut donc s’avérer difficile, notamment en ce qui concerne la recherche d’un terrain permettant de remplir les conditions d’orientation et d’ombrage.

Dans une grande métropole, entre autres, les gratte-ciel sont parmi les principaux obstacles à l’utilisation du solaire passif. 




En quoi est-ce responsable ?

  • Je-reduis-ma-facture Je réduis ma facture
  • J-economise-l-energie J'économise l'énergie
  • Je-consomme-moins-d-eau Je consomme moins d'eau
0

Aidez à construire la réputation de Xavierfd42 en votant pour cet article :

Les commentaires :
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter
Mots-clés associés
maison
, passive