Open-uri20120328-3658-1w99xuc-0?1332955123

Plus couramment désigné par l’expression « chantiers jeunes bénévoles », cet autre tourisme solidaire s’adresse d’abord aux plus jeunes. Mais le développement du tourisme écolo ces dernières années pourrait amener les agences de voyages à s’intéresser à ce créneau pour les tranches d’âge supérieures.

Sacrifier ses vacances ? Faux ! Les rendre utiles et ludiques tout en s’amusant. C’est de ce principe que sont partis les organismes spécialisés dans l’organisation de chantiers bénévoles pour proposer aux 15-25 ans un nouveau type de tourisme. Celui-ci permet tout à la fois de rendre un service, d'exercer des responsabilités en effectuant une tâche concrète, d'acquérir diverses compétences techniques et de participer à un projet collectif et solidaire. Mais les chantiers bénévoles profitent surtout aux populations locales dont ils améliorent le cadre de vie, en particulier lorsqu’ils sont organisés à l’étranger.

Ingénieurs et journalistes en herbe

D’une durée de une à douze semaines, les chantiers bénévoles concernent aussi bien les plus petits (à partir de six ans) que les plus grands (même si rares sont les associations à accepter des candidats de plus de 30 ans). Evidemment, les 6-10 ans se contenteront de quelques "activités écolos" dans le cadre de leur vacances. Ainsi, Vacances pour tous propose par exemple d’associer cours de voile et collecte de déchets laissés en bord de mer, et de transformer ces derniers en créations artistiques. Même principe pour les 10-14 ans auxquels Okaya pro-pose un programme baptisé "Préservons la planète", qui leur permet de réaliser entre autres une pompe à eau solaire et un filtre pour l'eau boueuse, avant de visiter la Cité de la mer à Dieppe et le parc éolien du cap Fagnet.

Pour les adolescents, les projets sont de véritables chantiers : l’association Planète sciences Méditerranée offre des chantiers de jeunes bénévoles qui offrent par exemple de s’adonner à la technique traditionnelle de la construction en pierre sèche. Autre initiative de l'association Temps jeunes en Ardèche : permettre aux volontaires de se transformer, le temps d’une semaine, en journalistes spécialisés dans l’environnement. Au programme : réalisation de vidéos sur des initiatives vertes locales, rencontres d’agriculteurs bio, d’entrepreneurs écolos ou de responsables d'associations engagées comme WWF.

Pour tous les goûts !

Pour les chantiers bénévoles situés à l’étranger, les associations privilégient en général les candidats majeurs (18-30 ans). Si le voyage est entièrement à la charge du candidat, celui-ci reste encadré par l’association dont il dépend. Il est donc nourri et logé et les tâches à accomplir lui sont directement fournies. Si les associations acceptent la plupart des candidats, mieux vaut pourtant être en bonne forme physique pour endurer les quinze jours de travaux (pour les séjours les plus courts) et ne pas être trop regardant sur les conditions de vie. Des conditions qui n’empêchent pas des centaines de jeunes de partir chaque année par le biais de ce type de travaux bénévoles. Mais ces voyages permettent avant tout de découvrir un pays de l'intérieur et de s'ouvrir aux autres nationalités qui composent le groupe de bénévoles.

Quand à la crédibilité des offres de chantiers bénévoles, Ritimo est pour l’instant le seul réseau d'information national spécialisé dans la solidarité internationale avec 70 centres relais en région. Ce réseau recense en moyenne plus de 8 000 chantiers nationaux et 3 400 internationaux. Et si les constructions d’écoles, de centres de soins ou les restaurations du patrimoine sont légion dans les missions proposées, la protection de l’environnement référence aussi des centaines de chantiers (travaux d'irrigation, de reboisement, réintroduction d'espèces menacées…).

 

ecofaubourgs

 

Pour en savoir plus :

Site officiel de Ritimo, réseau d'information spécialisé sur la solidarité internationale et le développement

Site officiel de l’association Rempart, mouvement national œuvrant pour la sauvegarde du patrimoine et spécialisé dans les chantiers bénévoles


Planète-Urgence : Association de solidarité internationale de développement et de protection de l'environnement spécialisé dans les missions à l’étranger


Associations françaises proposant des chantiers bénévoles pour enfants et adolescents :

Jeunesse et reconstruction : à partir de 15 ans

Solidarités jeunesses : à partir de 15 ans

APARE : à partir de 17 ans

Club du vieux manoir : à partir de 14 ans

Concordia : à partir de 15 ans

Emmaüs : à partir de 18 ans

Alpes de lumière : à partir de 18 ans

En quoi est-ce responsable ?

  • Je-respecte-la-biodiversite Je respecte la biodiversité
11

Aidez à construire la réputation de Ecofaubourgs en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :

bien !

2009-07-20 20:19:31 UTC
0

je suis quand même un peu perplexe. Il ne faut pas que les "propriétaires" de ces chantiers en profitent pour avoir de la main d'oeuvre gratuite! Les "ouvriers devraient être payés ou indemnisé comme les étudiants en "stage" devraient l'être aussi! Il n'y a aucune raison que les propriétaires s'en mettent plein les poches...Par contre ces chantiers sont une excellente formation, apprennent aux jeunes à se lever le matin, respecter les horaires , la sociabilité, l'organisation, mettre en place un projet, respecter les autres, apprendre des techniques...etc.

2009-07-20 20:25:38 UTC
0

moi je suis pour !

2009-07-23 01:40:05 UTC
0
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter