Berkeley-seismological

Grâce aux nouvelles technologies, les usagers et les habitants deviennent des observateurs et des relais clés dans la prévention des dangers environnementaux. En collectant et partageant les données relatives aux changements climatiques, ils permettent une meilleure anticipation des catastrophes.

Le moniteur Air Quality Egg, États-Unis et Pays-Bas

Le dioxyde d’azote et le monoxyde de carbone sont les deux gaz les plus révélateurs du taux de pollution urbaine. Le moniteur intelligent et connecté Air Quality Egg détecte leur présence et leur concentration dans l’environnement domestique. Véritable outil intelligent, il partage en continu sur une plateforme en ligne les données recueillies et permet de créer une carte mondiale de la qualité de l’air.

Grâce à l’open data et à un réseau d’« usagers écologistes 2.0 », il est possible de s’informer en temps réel des taux de pollution des villes aux États-Unis, en Inde, en Géorgie, etc. Les usagers et les autorités publiques peuvent réagir en conséquence pour anticiper les catastrophes environnementales et modifier les comportements.

La solution digitale Meteorological Phenomena Identification Near the Ground (MPING)

Face à la recrudescence de tempêtes et d’ouragans meurtriers, des scientifiques et des chercheurs du NSSL de l’Université d’Oklahoma et du Cooperative Institute for Mesoscale Meteorological Studies ont imaginé mPING, une application qui invite les habitants à partager la situation météorologique de l’endroit où ils se trouvent (pluie, neige, grêle, vent…).

MPING

L’application mPING invite à partager la situation météorologique de l’endroit où l’on se trouve (pluie, grêle, vent, etc.). Collectées et analysées, les données permettent d’anticiper tempêtes et ouragans. © mPING
Les données sont collectées et crowdsourcées par le NSSL qui les rend accessibles à tout moment et en temps réel sur une carte interactive. La plateforme permet d’anticiper la survenue d’une tempête ou d’un ouragan, mais aussi de comprendre l’impact du réchauffement climatique sur les phénomènes météorologiques. En 2016, l’application est devenue mondiale, élargissant le champ de surveillance et d’anticipation.

Les applications Myshake et Myquake, Etats-Unis et Allemagne

Le nouvel allié dans la surveillance environnementale est notre smartphone, équipé de capteurs de mouvements et d’un GPS. Couplé à l’application MyShake (pour Android) ou MyQuake (pour Iphone), il se métamorphose en sismographe nomade à tout moment. Lorsqu’il est posé, il détecte la magnitude des ondes sismiques et les envoie en continu aux centres d’analyses antisismiques.

Grâce aux applications MyShake et MyQuake, n’importe quel smartphone posé à plat se transforme en sismographe nomade, connecté aux centres d’études antisismiques qui analysent les data.

Une innovation qui s’appuie sur la force du réseau d’usagers connectés. Plus ils sont nombreux, plus il est facile de prédire un tremblement de terre et de préparer une ville ou une région à faire face. L’application informe également en temps réel les utilisateurs lorsqu’un séisme survient et contribue à rassurer les populations.

Berkeley Seismological
© Berkeley Seismological
Source : PeclersParis

Frédéric Mialet, architecte et commissaire de l’exposition Réver(cités), et Eve Jouannais, journaliste.

Eléments initialement présentés dans l’exposition « Réver(cités), villes recyclables et résilientes » à la Cité de l’architecture & du patrimoine, du 12 octobre au 4 décembre. Plus d’informations dans la visite virtuelle de l’exposition.

En quoi est-ce responsable ?

  • J-ameliore-le-quotidien J'améliore le quotidien
  • Je-respecte-la-biodiversite Je respecte la biodiversité
  • Je-respecte-les-libertes-individuelles Je respecte les libertés individuelles
  • Je-sensibilise-mon-entourage Je sensibilise mon entourage
3

Aidez à construire la réputation de Greenpower en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter