Stringio

Nouvelle taxe poubelle calculée sur le poids en 2014, des applications de ce système sont déjà en cours comme à Besançon et le bilan est positif.

BESANÇON - "Plus on produit de déchets, plus on paie. Moins on en produit, moins on paie": telle sera la devise de Besançon, premier grand territoire urbain français à parier sur la "redevance incitative", calculée en fonction de la pesée des ordures ménagères.

Ce système nous incitera peut-être à acheter des produits avec moins d'emballages, à utiliser des composteurs, à acheter moins d'eau en bouteille plastique, etc...


En effet, le calendrier prévoit qu'en 2014, une taxe poubelle, calculée sur les volumes ou sur les poids, soit mise en place afin de nous inciter à être beaucoup plus vigilants sur nos déchets.

Quelques expérimentations sont en cours en France, actuellement, dont le bilan reste contrasté. L'on s'aperçoit que, pour une famille logée dans une maison modeste, le surcoût se situe entre 25 et 50%, la tarification tenant compte de la taille de la famille, pas de ses revenus.

Le bilan écologique, quand à lui, est plutôt positif, le tonnage des ordures baissant de manière significative (prés de 40% dans certains cas).

Ci-dessous article de L'alsace.fr

http://www.lalsace.fr/fr/permalien/article/2621605/Le-Grand-Besancon-met-des-puces-dans-ses-poubelles.html


Le Grand Besançon met des puces dans ses poubelles


Ce n’est pas nouveau, mais c’est la première fois en France que ce système est installé à une si grande échelle.

L’agglomération de Besançon compte quelque 180 000 habitants répartis dans 59 communes. Le système à puce, qui pèsera les déchets ramassés chez chaque particulier et qui instaurera « une redevance incitative », va être effectif le 1 er janvier 2012. Finie donc la taxe forfaitaire payée en même temps que les impôts locaux.

La mise en place du dispositif coûtera 2,3 M€ dont 1,5M€ pris en charge par l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). En attendant 2012, les services du Grand Besançon doivent équiper tous les bacs d’une puce qui identifiera son propriétaire. Plus de 11 000 poubelles doivent être équipées dans la périphérie bisontine avant la fin juin de cette année et environ 18 000 autres seront concernées en 2011 à Besançon même.

Chaque bac est retourné pour permettre aux employés du Grand Besançon d’insérer la puce dans une alvéole qui se trouve sous le rebord du bac. Une puce à laquelle correspond un code barre qui sera également apposé sur la poubelle. C’est une opération de grande envergure, intitulée « Un bac à puce pour tous », que vient d’engager l’agglomération bisontine. Elle est d’autant plus compliquée que, jusque-là, la collecte des ordures ménagères ne se fait pas de la même manière dans les communes concernées. « Il y a un énorme travail d’uniformisation à faire et nous voulons que tous les habitants du Grand Besançon bénéficient de la même prestation par souci d’équité et de solidarité », estime Jean-Pierre Taillard, vice-président de la Communauté d’agglomération du Grand Besançon, chargé de la gestion des déchets. Il doit également faire face aux nombreuses questions des utilisateurs dont la plupart tournent autour du coût du système lié au seul poids de la poubelle et autour du comportement du voisin dont on craint évidemment qu’il puisse de débarrasser de ces déchets dans la poubelle des autres…

« Ce sont des craintes fondées. Dans la première phase, il y a toujours des gestes pas très citoyens, mais c’est quelque chose dont on se lasse. Il y a des solutions pour lever ces inquiétudes comme le bac à serrure avec un dispositif sur le camion qui libère la gâche, mais cela coûte 30 € par bac », explique Jean-Pierre Taillard qui précise que « tout n’est pas tranché » et que « les grands principes se mettent seulement en place ». Il y a aussi le risque que certains habitants peu scrupuleux de l’environnement en profitent pour se débarrasser de leurs déchets dans la nature.

Des expériences du même type menées ailleurs, notamment en Alsace, laissent à penser que ces phénomènes sont marginaux.

L’essentiel, explique-t-il, c’est que « tout ça va contribuer à mieux trier donc à réduire le tonnage d’incinération et à augmenter le tonnage de matières recyclables récupérées dans les bacs jaunes et qui, eux, ne seront pas équipés de puce ». Grâce au système à puce, le Grand Besançon espère réduire les déchets voués à l’incinération de 30 à 35 % dès la première année.

Claude Mislin

En quoi est-ce responsable ?

  • Je-reduis-ma-facture Je réduis ma facture
  • Je-reduis-mes-dechets Je réduis mes déchets
  • Je-sensibilise-mon-entourage Je sensibilise mon entourage
10

Aidez à construire la réputation de Frederic wetzel en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :

ça paraît loin 2014 ...

2010-04-30 09:07:55 UTC
0

oui, je suis de l'avis de tyvie !

pourquoi certaines villes qui prennent de super initiatives ne sont pas mises en avant sur le plan national ? Voire, prises en exemple, ce qui impliquerait l'instauration de mesures immédiates... Pour le coup, on a débattu sur le fait de prendre son temps pour les activités etc., mais pour ce qui est "démarches politiques en faveur de l'écologie", je prône la rapidité et l'efficacité!!!

2010-04-30 10:50:06 UTC
1

Oui entièrement d'accord !

2010-04-30 10:56:25 UTC
0

Certaines villes qui ont adopté ce système depuis plusieurs années, distribuent des composteurs gratuitement aux gens qui le souhaitent.

2010-04-30 11:09:14 UTC
0

Oui, j'ai également entendu parler d'actions dans des écoles, où ils poussent les jeunes à jardiner et à composter, c'est très bien... Ou je crois qu'en Ile-de-France, un établissement scolaire avait laissé entassé des poubelles pendant 1 semaine pour montrer l'impact que cela avait ! Visiblement, cela a permis de sensibiliser beaucoup d'élèves...

Déjà dans mon immeuble, les gens ont du mal à trier correctement (ce qui m'exaspère et j'ai proposé une petite campagne de promo pour le tri sélectif au gestionnaire de l'immeuble), alors si en plus on leur parle d'une taxe... Je crois qu'ils vont être très fâchés ! lol

2010-04-30 11:22:13 UTC
1

Bonjour etmacom, en parlant d'actions dans les écoles, j'avais fait un article sur l'école de mon village.

http://www.tinkuy.fr/ecogeste_conseil_ecolo/8878

2010-04-30 12:26:35 UTC
0

@ etmacom : ca les encouragera a bien trier.

et il me semble que c'est 2012 la date

2010-04-30 18:54:09 UTC
0

oui mais bon, les taxes, c'est un peu assomant... Je trouve ca usant que les gens, notamment en France (quand je compare avec mon expérience en Allemagne) n'aient pas de respect...!

2010-04-30 19:19:16 UTC
0

Article complémentaire sur actu environnement

2010-05-05 10:06:21 UTC
0

C'était il y a 3 ans (cet article et cette nouvelle) ... est-ce que c'est toujours - en 2013 à la porte de 2014 - au goût du jour ?

2013-04-22 16:57:29 UTC
0

Je n'en sais rien, j'ai vu un reportage sur ce sujet il y a 1 semaine sur TF1 certaines communes du Nord -Est le font, mais je pense que la grande préoccupation des communes est de joindre les 2 bouts, car en cette période de crise, l'écologie n'est plus prioritaire pour la majorité des municipalités...et mettre en place ce dispositif a un coût , certes, après il y a moins de déchet à retraiter, mais !!!!

2013-04-22 17:20:38 UTC
1

Merci pour cette réponse Fred !

2013-04-23 07:21:41 UTC
0

Je déterre le sujet :)
Je n'avais jamais entendu parler de cette mesure mais c'est une très bonne idée, faut voir ce que les gens se permettent de jeter, et surtout dans les logements collectifs ou finalement personne ne se sent responsable du contenu de la poubelle collective.
Je viens de m'inscrire sur ce site et j'ai partagé un article sur les broyeurs sous éviers, c'est une très bonne méthode pour éliminer les déchets organiques et réduire le volume. Il se pourrait que ça intéresse nos amis de Besançon ;)
je vous donne le lien : http://www.tinkuy.fr/servic...

Bonne journée

2015-02-11 11:56:17 UTC
1

Merci pour ce partage Fecamp et bienvenue sur Tinkuy ;-) On diffuse votre idée sur nos comptes facebook et twitter ;-)

2015-02-11 16:59:33 UTC
0
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter