Autosuffisance-temoignage

Alors que les grandes chaînes de distribution ne cessent de nous inciter à croire que nous sommes dépendants de leur production et que l’achat définit qui nous sommes, de nombreuses personnes à travers le monde nous prouvent qu’adopter un mode de vie écologique et responsable est encore possible. Jill Redwood est l’une de ces résistantes d’un autre genre.

Jill Redwood est une écrivaine et activiste originaire d’East Gippsland, en Australie. Lassée par les soucis de surconsommation qu’engendrent les supermarchés, elle a décidé, il y a plus de trente ans, d’établir une retraite dans la campagne australienne où elle pourrait elle-même satisfaire à ses besoins. Elle a ainsi commencé à bâtir sa maison en 1983, de ses propres mains, et sans grande connaissance dans le domaine de la construction.

Pour mener à bien ce projet fou pour l’époque, elle va utiliser des matériaux entièrement écologiques, comme des chutes de bois et des déjections de vache mixées avec de la chaux pour la charpente et les murs de sa maison. Si ça semble peu ragoutant, le procédé fut efficace. Au bout de huit ans de travaux et pour moins de 3000$, Jill Redwood a réussi à obtenir un résultat plus que surprenant.

Sa maison est équipée d’un poêle à bois qui lui fournit du chauffage et de l’eau chaude. On y trouve aussi des panneaux solaires, fournissant assez d’électricité pour que Jill puisse utiliser son ordinateur, sa radio, quelques lampes et son équipement de cuisine. « Quand le soleil brille très fort et que je récupère beaucoup d’énergie, j’ai même assez pour une machine à laver. C’est du luxe. » explique Jill au Daily Mai, dont le mode de vie est très simple sans être coupé du monde et des technologies.

Elle a baptisé son havre de paix « Witchwood », qui se situe à une heure et demie de la ville de Gippsland, au Sud-Est de l’Autralie. Sur ses 6 hectares de terrain, Jill Redwood possède toutes les ressources nécessaires pour vivre de manière auto-suffisante. Elle fait pousser elle-même ses fruits et légumes et, en tant que grande amoureuse des animaux, elle vit avec des chiens, des chevaux, des chèvres, des oies et des poules. Elle a toujours détesté les supermarchés et a décidé de s’émanciper de ce système de consommation. Résultat, elle n’y va plus que quelques fois par an, pour acheter des produits « rares » qu’elle ne peut pas cultiver elle-même, comme de l’huile d’olive, de la farine, du chocolat et de la Vegemite (pâte à tartiner australienne salée). Absolument tout le reste provient de sa propre production. « Tout dépend de la saison, c’est le jardin qui dicte ce qu’il y a au menu » précise-t-elle.

L'article complet : https://mrmondialisation.org/en-australie-une-femme-vit-en-auto-suffisance-depuis-30-ans/

En quoi est-ce responsable ?

  • Je-reduis-ma-facture Je réduis ma facture
  • J-economise-l-energie J'économise l'énergie
  • Je-consomme-moins-d-eau Je consomme moins d'eau
  • Je-reduis-mes-emissions-de-ges Je réduis mes émissions de GES
  • Je-reduis-mes-dechets Je réduis mes déchets
  • Je-respecte-la-biodiversite Je respecte la biodiversité
7

Aidez à construire la réputation de Capucine en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :

Quelle détermination et quel courage !

2015-11-26 10:22:51 UTC
0

Un article de reporterre.net pour en savoir plus : http://www.reporterre.net/L... La jeune maison d’éditions Ypy Pyp propose une quinzaine de fiches pour mettre l’autonomie à la portée de chacun : faire du feu, construire sa maison, réussir un compost, reconnaître les plantes sauvages, etc.

2015-11-27 11:19:17 UTC
1

Cette femme est mon modèle, à 30 ans, je reve d' avor une vie aussi remplie que elle de cette vraie écologiste.

2016-03-03 08:49:14 UTC
0
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter