Open-uri20120328-4688-uafun9-0?1332957166

Que les baigneurs se rassurent, la qualité des eaux de mer dans lesquelles ils barbotent chaque été s'est fortement améliorée sous l'effet d'une prise de conscience des collectivités, même si la prévention reste à améliorer.



En période estivale, du 15 juin au 15 septembre, les Agences régionales de santé (ARS) réalisent des prélèvements, par le biais d'un laboratoire accrédité, deux fois par semaine sur la plupart des plages de bord de mer.



Durant la saison 2009, 3.348 sites (1.343 en eau douce et 2.005 en mer) ont fait l'objet d'une surveillance. A l'issue des 34.550 contrôles effectués, la qualité des eaux de baignade a été jugée conforme aux normes européennes dans 95,7% des cas (données accessibles sur baignades.sante.gouv.fr).



Le rituel est immuable: un échantillon est prélevé à 30 cm de profondeur et conservé dans un flacon stérile, envoyé pour analyse.



Place alors à la recherche de deux bactéries: les Escherichia coli et les entérocoques intestinaux, présentes dans la flore intestinale des mammifères, et de l'homme en particulier, témoins d'une contamination d'origine fécale qui provient des rejets d'eaux usées et peut engendrer des maladies.



En cas de dépassement du seuil autorisé, le maire de la commune décide de l'interdiction de la baignade, de manière définitive si la qualité est systématiquement insuffisante, ou temporaire si les mauvais résultats résultent de phénomènes épisodiques.



Des mesures préventives peuvent également être prises en cas de risque sanitaire. Ainsi, douze des 21 plages de Marseille ont été fermées vendredi à la suite d'orages. Une d'entre elles, celle de l'Huveaune, reste interdite dimanche.



"Lors des très gros orages, une partie de la pluie se déverse dans l'Huveaune", fleuve côtier qui se jette dans la Méditerranée, faute d'un collecteur suffisamment grand, explique Françoise Gaunet, adjointe au maire.



Pour en construire un autre, "il faudrait casser Marseille", estime l'élue. D'où le choix de se concentrer plutôt sur les bassins de rétention depuis une quinzaine d'années.



Comme d'autres municipalités, la cité phocéenne a choisi de procéder à ses propres contrôles, en complément des prélèvements officiels, pour obtenir des analyses plus rapides. Résultat: en 2009, seulement 29 jours de fermeture ont été recensés, contre 220 en 2001...



L'agglomération Toulon Provence Méditerranée, qui compte 61 plages, a recours à une méthode dite moléculaire qui permet d'avoir les résultats "en trois heures, quasiment en temps réel", note Philippe Masse, directeur de Rivages Pro Tech, filiale de Lyonnaise des Eaux.



Si depuis 20 ans, il y a eu une prise de conscience des élus et les structures d'assainissement, notamment les stations d'épuration, ont été modernisées, une directive européenne du 15 février 2006 va durcir les règles.



Elle préconise une meilleure information du public, la mise en place d'un contrôle visuel pour repérer la présence de résidus goudronneux, de verre ou de plastique, et surtout la réalisation d'ici 2011 de "profils de baignade" pour identifier les sources de pollution et définir un plan de lutte.



Car l'évaluation actuelle est loin de détecter tous les types de contamination, prévient Patrick Lelong, biologiste à l'institut océanographique Paul Ricard: "il peut y avoir d'autres types de germes et toutes les pollutions insidieuses que la nature ne sait pas dégrader, comme les métaux lourds, les détergents, les pesticides, les médicaments..."

D'où la nécessité aussi d'un travail en amont avec des actions d'information à répéter pour empêcher les dégazages en mer, les jets de détritus à la mer par les plaisanciers ou les baigneurs.



Source : AFP via GoodPlanete

En quoi est-ce responsable ?

  • Je-sensibilise-mon-entourage Je sensibilise mon entourage
1

Aidez à construire la réputation de Eric_chapelle en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter