Conseil
5

La luminothérapie

2010-09-27 09:05:34 UTC
Stringio

Quand on vit dans une région où le soleil manque parfois pour ne pas dire souvent à l'appel, on attache beaucoup d'importance à la clarté, la luminosité... D'ailleurs n'avons nous pas l'habitude de dire que nous sommes plus en forme en été !



Utilisée depuis de nombreuses années dans les pays nordiques, la luminothérapie commence tout juste à entrer dans notre vocabulaire.



Issue de la famille des photothérapies, la luminothérapie consiste à exposer ses yeux à une lumière dépourvue d'infrarouges (IR) et d'ultraviolets (UV). Dans le cas de la luminothérapie, l?intensité ou l'unité d'éclairement se nomme le lux et pour être efficace, elle doit varier entre 2500 et 10 000 lux.



C?est un moyen naturel et idéal pour retrouver de l?énergie et de la bonne humeur. En effet, la luminothérapie aide à lutter contre la dépression saisonnière, les troubles du sommeil, les décalages horaires? Vous savez tous ces maux que nous connaissons dès lors que l'hiver pointe le bout de son nez.



Mais ce n?est pas tout, elle convient parfaitement aux personnes travaillant à l?abri de la lumière naturelle (locaux dépourvus de fenêtre, sombres ou mal éclairés) ou aux personnes travaillant de nuit.



Comment ça marche ?



Rien de plus simple. Il suffit de s?exposer à une forte luminosité, face à sa lampe de luminothérapie. Cela permet à la rétine d?envoyer un message à la glande pinéale qui est responsable de la gestion des cycles « veille/sommeil ».



En hiver, l?insuffisance de lumière reçue rend difficile cette transmission. Et la glande pinéale en ne recevant pas de signal, continue à produire de la mélatonine, appelée « hormone du sommeil ». Et ce manque de lumière affecte directement notre horloge biologique.



Comment cela a été découvert ?



En 1980 les médecins découvrent que la suppression de la mélatonine chez l?homme est liée à la présence de la lumière de la lumière. La lumière blanche, de forte intensité, agit sur le noyau suprachiasmatique et gouverne les grands rythmes circadiens principaux (température, rythme cardiaque, vigilance, humeur...). La mélatonine modifie une périodicité de l'activité suprachiasmatique. En période d'obscurité prolongée, en hiver, elle allonge sa fréquence. En été, elle l'a raccourcit. Sous nos latitudes et dans nos environnements sociaux, modernes, l'absence de stimulation lumineuse suffisante peut avoir pour conséquence des difficultés d'adaptation, des désynchronisations de nos rythmes internes. Eh oui nous pouvons être tout chamboulés !



Voici quelques conseils d'utilisation :



Il est conseillé de faire les séances le matin.Pour cela :



- Orientez la lumière vers vos yeux.



- Gardez les yeux ouverts, mais il n?est pas utile de fixer la lampe de luminothérapie.



La durée d'exposition varie en fonction de l'éclairement. Pour une exposition à 10000 lux il suffit de 30 minutes, et dans le cas de 2500 lux, exposez-vous deux heures.

En quoi est-ce responsable ?

  • J-ameliore-le-quotidien J'améliore le quotidien
  • Je-sensibilise-mon-entourage Je sensibilise mon entourage
5

Aidez à construire la réputation de Cap femina en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :

Il y aussi les simulateurs d'aube pour se lever le matin qui sont super efficaces pour se réveiller en douceur :)

2010-09-27 09:54:46 UTC
0

OUi j'en ai un et c'est vraiment super ! Je ne lève pas sans !!

2010-09-27 09:57:34 UTC
0
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter