Default_publication_picture_show

Il est donc question d'alimentation, s'alimenter; comment et via qui ou quoi? L'alimentation est donc un rapport à un autre qui me servira d'aliment, il semble nécessaire de statuer sur cet autre afin d'avoir une attitude responsable, donc libre (n'est ce pas ce que tout le monde dit rechercher?). Cette liberté comme "excès dans la machine", ce qui fait dérouter et excède  le programmatique, ce qui tient de l'application machinale d'un programme. Question ici de l'aliment, de notre venue vers lui par la faim, il semble au préalable nous porter une question, il nous intrigue et nous porte à nous y intérésser. Il engage un dialogue qui, se devant d'être responsable nécessite une réponse de notre part et non un renfermement totalitaire sur soi, excluant le débat, la discussion. Qui est donc cet animal ? Son statut est depuis trop longtemps resté ignoré ou peint de mauvaise foi comme radicalement différent de l'homme. Contre dit de tout sens, le dualisme homme/animal teinté d'anthropocentrisme, a pour but de trouver un critère éthique afin de poser des normes de comportement. Ceux envers l'animal sont, si ce n'est nulles, du moins quasiment inexistants, et pourtant? Jacques Derrida parle, au sujet du traitement industriel de l'animal de génocide! En effet qu'est ce qui différencie l'homme et l'animal d'un point de vue éthique? La réflexion ?(et alors que fait on de certains handicapés mentaux?), la sensation ?(les animaux en sont dotés aussi), la vie communautaire ou politique? (des traces sont nettement reconnues chez plusieurs espèces animales différentes de l'homme), les cheveux peut être ?(mais quelle est la relation avec l'éthique si ce n'est l'anthropocentrisme). Il semblerait ainsi faute de distinctions satisfaisantes pour trouver un critère distinctif entre l'homme et l'animal afin d'en statuer une éthique, que le rapport que nous entretenons (du moins le monde industriel) avec les animaux soit regretablement la loi du plus fort. Une loi du plus fort dans un régime démocratique; qu'est ce à dire?

Végétarisme ou végétalisme pour le moins démocratique, ouvert à l'autre et responsabilité, voilà ce qui me semble être si ce n'est une règle de vie du moins une instance à réinvestir en permance pour l'à-venir.

En quoi est-ce responsable ?

  • Je-reduis-ma-facture Je réduis ma facture
  • J-economise-l-energie J'économise l'énergie
  • Je-reduis-mes-emissions-de-ges Je réduis mes émissions de GES
  • J-ameliore-le-quotidien J'améliore le quotidien
  • J-achete-responsable-durable J'achète responsable / durable
  • Je-respecte-la-biodiversite Je respecte la biodiversité
  • Je-respecte-les-libertes-individuelles Je respecte les libertés individuelles
  • Je-sensibilise-mon-entourage Je sensibilise mon entourage
1

Aidez à construire la réputation de Manoch en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter