Voyager_green

L’écologie est plus que tout au cœur des débats. Alors qu’on apprend qu’on a consommé en 8 mois ce que la terre peut produire en un an, forcément on doit se reposer des questions et réfléchir autrement.

La tendance à l’écologie
“Il n’y a pas de petits gestes”, c’est bien le meilleur conseil qu’on puisse donner pour faire inverser la tendance de l’écologie. Aujourd’hui, il est urgent de réagir. Et ce n’est pas seulement aux citoyens de changer; c’est la société entière qui est concernée et doit assumer ses responsabilités. Lorsqu’on parle de société, on parle pas seulement de personnes physiques mais aussi de personnes morales, c’est-à-dire les entreprises. Bien qu’elles ont su comprendre les enjeux, il est aisé de se demander si ce n’est pas pour une renforcer une meilleure image et en faire un motif de communication. Désormais, communiquer green est devenu un argument marketing très vendeur. On sait que les plus gros changements se sont fait dans le secteur du prêt-à-porter, du textile ou encore dans le secteur de l'agro-alimentaire.
Mais ce mouvement commence à se développer sur d’autres secteurs comme celui de l’électricité avec les ampoules basse consommation. Ou encore des domaines où un changement est plus attendu car plus évident comme celui des voyage.

Mieux se responsabiliser face à l’environnement
Voyager c’est partir d’un endroit pour aller à un autre. Il y a donc forcément émission à effet de serre. On peut pas voyager sans avoir un impact sur l'environnement, c’est inévitable. Cependant, on peut essayer de le limiter. Sartre écrivait : “Nous sommes pas seulement responsable de nous-mêmes mais aussi des autres, de la société. Ainsi, notre responsabilité est plus grande que ce que nous croyons.”
Lorsque nous agissons pour l’écologie, nous agissons pas seulement pour nous mais pour les personnes avec qui nous interagissons, celles qui animent la société et surtout celles qui vont arriver, les générations futures.

Le secteur du voyage, une responsabilité plus grande
Le secteur du voyage, en tant que vendeurs de rêves et d’utopie, doivent se responsabiliser envers ses consommateurs.
Afin d’aider ces professionnels à agir pour l’environnement, le gouvernement a mis en place quelques labels comme ATR (Agir pour un Tourisme Responsable). Ce label a pour objectif de sensibiliser les touristes à la pauvreté rencontrée dans certains pays. Ainsi, il prévient d’éviter d'exhiber ses signes extérieurs de richesse quand devant vous, vous avez des familles entières qui vivent dans la misère. Cette charte oblige les sites de voyage a donner certains conseils bien utiles et à les faire réfléchir sur le concept de mondialisation

Pour aller plus loin :

La tendance green; réel changement ou stratégie marketing ?
La charte ATR

En quoi est-ce responsable ?

  • J-ameliore-le-quotidien J'améliore le quotidien
  • Je-respecte-la-biodiversite Je respecte la biodiversité
  • Je-sensibilise-mon-entourage Je sensibilise mon entourage
2

Aidez à construire la réputation de Antonyjul en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :

Super article merci ;-)

2014-09-22 10:26:05 UTC
0
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter
Mots-clés associés
voyage
, ecologie
, responsabilite
, écologie