Conseil
8

Le wwoofing pour changer d?air?

2009-07-20 16:32:41 UTC
Open-uri20120328-3658-ponn5w-0?1332954913



Besoin d’un bol d’air frais, de vacances au vert ou d’activités "sportives" ? Besoin d’un séjour économique sur fond de crise et de baisse du pouvoir d’achat ? Ça tombe bien : un concept qui a le vent en poupe permet de voyager pour pas cher, de faire des rencontres et d’apprendre quantité de choses à condition de mettre la main à la pâte : le wwoofing.

jessica reedWWOOF, cet acronyme un peu barbare qui vient de l’anglais, signifie World-wide opportunities on organic farms ou Willing workers on organic farms ("aide bénévole dans des fermes biologiques" en français). Le principe est simple : des agriculteurs vous accueillent chez eux, vous hébergent et vous nourrissent, en échange d’un coup de main et de menus travaux.

Le concept est né en Angleterre dans les années 70 et s’est rapidement développé dans les pays anglo-saxons, particulièrement en Australie, considérée comme La Mecque du wwoofing avec son incroyable réseau de fermes biologiques. Il permet de joindre l’utile à l’agréable en proposant aux étudiants ou aux routards de voyager à moindres frais, tout en apprenant des techniques d’agriculture novatrices – le biologique, mais aussi la biodynamie ou la permaculture. Aujourd’hui, le réseau s’étend à une quarantaine de pays dans le monde entier et se diversifie de plus en plus.


Dépasser les rapports marchands


StrikealPour y participer, il faut être majeur et adhérer à l’organisation qui gère le carnet d’adresse des fermes participantes dans le pays concerné, moyennant un abonnement annuel variable selon les pays (compter entre 20 et 40 euros). Le mieux est de commencer par visiter le site officiel de WWOOF International : il liste les pays disposant d’une organisation nationale d’une part, et ceux qui n’en ont pas d’autre part (les membres n’étant pas assez nombreux). Ceux-ci adhèrent généralement au "WWOOF Independants".

De son côté, l’hôte adhère également à cette organisation en échange d’une contribution d’une cinquantaine d’euros. Il s’engage à décrire très précisément, à travers le site, les activités qu’il propose, la durée souhaitée du séjour, les installations présentes sur la ferme, les habitudes de vie à respecter etc. Il est tenu d’héberger et nourrir le bénévole, mais peut également proposer un véritable apprentissage, ou une visite des environs par exemple.

Développer des rapports humains

Peter BlanchardL’ambiance se veut festive et sympathique, l’idée étant de découvrir et de partager la vie de son hôte à travers les repas et les activités quotidiennes. Motivé, le wwoofer n’a généralement pas peur de se retrousser les manches et n’est pas là pour compter ses heures de travail. Ce type d’échange, qui ne fait l’objet d’aucun contrat et repose sur une confiance réciproque, n’est pas exempt d’abus. Mais rien n’empêche le wwoofer de partir à tout moment et de se mettre en quête d’une autre ferme, après avoir signalé sa mésaventure à l’organisation dont il est membre.

En France, l’aventure a démarré en 2007 et fait déjà de nombreux adeptes, voire déclenche des vocations. Bien que ce genre de mouvement existe depuis des décennies à travers les projets de communautés ou l’échange de services, il bénéficie aujourd’hui du relais Internet, commence vraiment à se structurer, et profite de la crise actuelle. Alors que les exploitations industrielles déclinent, que la mode est au bio, et que la planète tente d’envisager l’avenir en vert, le wwoofing fait peut-être partie des pistes à suivre pour perpétuer les traditions ou transmettre de nouvelles techniques. Alors, cet été, serez-vous tenté par des vacances actives et écolos ?

écofaubourgs

 

Pour en savoir plus :
- Site international
- Site français

 

 

Crédits photo :
Emma Maria
Jessica Reeder
Peter Blanchard
Strikeael

 

 

En quoi est-ce responsable ?

  • Je-respecte-la-biodiversite Je respecte la biodiversité
8

Aidez à construire la réputation de Ecofaubourgs en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :

je ne connaissais pas le wwoofing. Intéressant pour un jeune qui a souvent beaucoup de vacances.

2009-07-21 11:36:57 UTC
0
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter