Raw-upload

Nos consommations de lait et jus de fruits génèrent une production annuelle de plus de 5 milliards d’emballages. Une étude datant de 2008 a analysé le cycle de vie des principaux emballages alimentaires. Elle a notamment comparé le cycle de vie de la brique en carton, de la bouteille en plastique et de la bouteille en verre. [1]

Les résultats de l’étude menée par le cabinet Bio Intelligence Service pour le compte de Tetra Pak hissent la brique du fabricant en tant qu’emballage « le plus vert ». [2] La brique, composée à 73 % de carton, 23 % de polyéthylène et 4 % d’aluminium a de loin l’empreinte écologique la plus faible, tant en termes d’émissions de CO2, que de consommation des ressources naturelles et d’énergies non renouvelables. La bouteille plastique nécessite près du double d’énergie et de ressources non renouvelables par rapport à un emballage carton Tetra Pak.

Plus de détails sur Natura Sciences

En quoi est-ce responsable ?

  • J-economise-l-energie J'économise l'énergie
  • Je-reduis-mes-emissions-de-ges Je réduis mes émissions de GES
  • J-achete-responsable-durable J'achète responsable / durable
  • Je-sensibilise-mon-entourage Je sensibilise mon entourage

rue houdan, 92330 Sceaux

3

Aidez à construire la réputation de Naturasciences en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :

j'avais pourtant en tête que le verre avait l'avantage d'être recyclable quasiment à l'infini... et on est à peut près sur qu'il ne "relargue" rien dans les produits qu'il contient. Je suis (c'est mon sentiment) un peu plus septique quand aux briques

2012-04-10 18:24:00 UTC
0

Tout à fait, le verre est recyclable à l'infini mais ce recyclage nécessite beaucoup d'énergie. Ce haut taux ne suffit pas à refaire passer le verre devant la brique en termes d'émissions de gaz à effet de serre. En revanche, comme vous le soulignez, le verre ne relargue pas de produits dangereux dans les produits et c'est bien là son intérêt. Ces considérations sont abordées dans l'article complet que vous pouvez lire en suivant le lien placé à fin de l'article ci-dessus.

2012-04-10 19:54:50 UTC
0

Intéressant Natura-Sciences ! Je vais de ce clic lire l'article complet :)

2012-04-11 20:25:34 UTC
0

J'ai contacté Tetra Pak pour en savoir plus sur les risques de relarguage d'aluminium. Voici leur réponse : "Dans nos emballages, le matériau d’emballage Tetra Brik est constitué (de l’intérieur vers l’extérieur)de deux couches de polyéthylène , d’une couche d’aluminium, d’une couche de polyéthylène , d’unecouche de carton imprimé, et d’une couche externe de polyéthylène. La couche d’aluminium ne vientpas en contact direct avec l’aliment puisqu’elle en est séparée par deux couches de polyéthylène. Leproduit n’est donc jamais en contact avec l’aluminium et les études permettent de conclure clairementqu’il n’y a pas de migration d’aluminium."

2012-04-12 13:08:24 UTC
1

En fait, personnellement, ce qui me gêne dans les bricks; c'est justement ces matériaux. J'ai peur qu'on finissent pas y découvrir un composant, comme ce fut le cas pour la bisphénol, délétère pour la santé.

2012-04-12 14:38:19 UTC
0
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter