Open-uri20120328-3658-9wjtls-0?1332955380

 












LE TRAJET MAISON-ÉCOLE 

Il existe un service de PEDIBUS ou de VELIBUS dans votre ville! utilisez-le! inscrivez votre enfant avant la rentrée.


Évitez la voiture si c"est possible! si vous ne pouvez pas faire autrement utilisez le covoiturage avec d'autres parents...


Il existe des transports scolaires, pourquoi ne pas les utiliser? >>>Voir la fiche gouvernement


 


l'article ci-dessous est tiré en partie de la fiche conseil 58 du site belge éco-conso.be

LE CARTABLE ÉCOLOGIQUE 

Si le choix de fournitures scolaires respectueuses de l’environnement n’est pas encore très étendu dans les grandes enseignes, il est cependant possible de constituer un cartable respectueux de l’environnement ainsi que de la santé de l’enfant. Faisons appel au bon sens et suivons quelques règles simples. 

LES RÈGLES D’OR 

N’acheter que le nécessaire et réutiliser le matériel 
Faisons le point sur les fournitures des années précédentes pouvant être réutilisées. Le budget de la rentrée sera automatiquement allégé. 
Choisir des fournitures robustes 
Bannissons les produits jetables et privilégions des fournitures qui dureront l’année entière, voire plusieurs années. 
Choisir des produits rechargeables 
Afin de diminuer les déchets, recherchons toujours l’alternative rechargeable. Convertisseurs pour stylos à plume, recharges pour surligneurs et stylos à bille… 
Choisir des produits exempts de produits toxiques 
Les enfants sont jusqu’à 8h par jour au contact de leur matériel scolaire. L’inhalation de certaines substances peut avoir un effet nocif que l’on se doit de prévenir. 
Choisir des produits en matériaux recyclés, de composition simple 
Le papier recyclé préserve les forêts et économise de l’énergie et de l’eau. Allégeons l’empreinte écologique du cartable ! 
Eviter les déchets d’emballage 
Choisissons des fournitures en vrac et des pots de grande contenance (par exemple pour les colles), plus avantageux d’un point de vue économique et environnemental. 
Choisir des énergies renouvelables, Utilisons par exemple une calculatrice solaire. 


VERS UNE ÉDUCATION À UNE CONSOMMATION PLUS RESPONSABLE 

Le premier réflexe, une fois la liste de l’école reçue, est bien souvent de se précipiter vers le magasin pour acheter la totalité. Or, il est tout à fait possible de récupérer de nombreux articles parmi les fournitures utilisées l’année précédente et de les décorer. Elles deviendront la vitrine de la créativité de l’enfant. Choisir des produits sains et les personnaliser, ce n’est plus la honte à la récré… aujourd’hui c’est tendance ! 

Commencer par faire le tri avec l’enfant avant la rentrée peut déjà permettre de discuter avec lui de ses besoins et envies et de tenter de faire la différence. Il sera d’autant plus facile ensuite de n’acheter que le nécessaire et peut-être de dire « non » à un article jugé trop cher ou trop emballé ou purement « marketing »… La rentrée scolaire peut être un bon moyen d’initier chez l’enfant une éducation à une consommation plus responsable. 




PETIT GUIDE DES POINTS A OBSERVER POUR LE CHOIX D'UN< CARTABLE ÉCOLOGIQUE> 

LE CARTABLE ET LA TROUSSE. 

Face aux envies des enfants, l’important est de porter le choix sur un cartable qui sera résistant et qui ne devra donc pas être remplacé tous les ans. Pour les jeunes écoliers, un cartable en toile, moins lourd que le cuir, est plus approprié. On le choisira léger mais robuste, lavable et muni de catadioptres pour plus de sécurité. 

Quant à la trousse, il y a l’embarras du choix : en cuir, en coton, en toile de jute ou même en bois. De plus, il vaut mieux acheter une trousse à compléter soi-même avec les articles nécessaires plutôt qu’une trousse déjà garnie. 

LE MATÉRIEL D’ÉCRITURE 

Afin d’éviter de gaspiller des ressources et de produire des déchets en étudiant, mieux vaut privilégier les produits de bonne qualité, solides et qui peuvent être rechargés. Ainsi, seule la recharge va au rebus et on prolonge la vie des stylos et porte-mines. 

Crayons : Choisissons des crayons en bois naturel non teintés et non vernis de préférence. Attention, on trouve des crayons qui ressemblent à des crayons en bois mais qui sont « sans bois » et donc fait à partir de résine de synthèse. Le porte-mine en plastique jetable est bien sûr à proscrire. 

Stylos à encre : Le stylo à réservoir ou convertisseur est préférable à celui à cartouches et s’avère plus économique à l’usage. 

Stylos à bille : Abandonnons les stylos à bille jetables. Préférons leurs équivalents rechargeables. 

Feutres et marqueurs : Certains contiennent des solvants toxiques tels que trichloroéthane, toluène ou xylène repérables à leur forte odeur. Choisissons-les à base d’eau ou d’alcool (pour certains usages). Cela ne garantit pas pour autant une totale innocuité car les feutres à base d’eau contiennent également des agents de conservation allergènes. Rebouchons-les vite après usage. 

Surligneurs : Les surligneurs fluorescents, bien que n’ayant pas d’odeur, n’en contiennent pas moins des substances nocives pour la santé et l’environnement. L’effet fluorescent de l’encre est obtenu au moyen de pyranine, et parfois de dérivés de coumarine et de xanthène. Ces composés sont toxiques et à éviter au maximum. Pour faire moins de déchets certains surligneurs sont rechargeables (« refillable »). Les recharges, encore absentes des supermarchés, peuvent être commandées en papeterie ou achetées dans certains magasins spécialisés. L’alternative la plus écologique reste l’utilisation de gros crayons gras de couleur. 

EFFACEURS, GOMMES ET CORRECTEURS 

Les gommes : Mieux vaut en choisir une non teintée en caoutchouc naturel (beige opaque). Evitons les gommes souples aromatisées : elles sont dangereuses car les enfants peuvent les sucer et les avaler. On voit de plus en plus de gommes suremballées dans des étuis en plastique totalement superflus. Ces produits, plus chers à l’achat, ne feront que des déchets supplémentaires. 

Les effaceurs d’encre : Ils contiennent du savon, de la soude et du thiosulfate de sodium, parfois même du formaldéhyde, des substances qui ne sont pas sans risque. Il ne faut donc jamais les mettre en bouche pour les humecter même s’ils se dessèchent. 

Les correcteurs liquides : Ils sont composés de solvants toxiques (signalés par la croix de St. André). Dès lors, préférons ceux à base d’eau. Attention, ce type de produit n’est pas adapté à une utilisation par des enfants. Ils sont d’ailleurs interdits dans certaines écoles. En effet, les produits à l’eau sont additionnés de conservateurs allergènes. L’alternative existe : une souris correctrice avec ses recharges. 

Que ce soit pour les effaceurs d’encre ou les correcteurs liquides, le mieux reste de barrer proprement sa copie ! 

LES CAHIERS, BLOCS-NOTES, FEUILLES DE PAPIER… 

Blocs, cahiers, papier d’impression... tous sont disponibles en papier 100% recyclé, non blanchi ou blanchi sans chlore. Pour les classeurs, prenons du carton recyclé avec des coins renforcés. 

Même recyclé, le papier ne doit pas être gaspillé. Notre consommation peut être réduite : en écrivant des deux côtés du papier, en récupérant les feuilles encore vierges de vieux cahiers pour les brouillons. Et finalement, instaurer le tri à la maison et à l’école participe à recycler les papiers utilisés. 


LES COLLES 

La toxicité des colles est due principalement aux résines et solvants qu’elles contiennent. Les solvants organiques tels que le toluène, le formaldéhyde, l’acétone sont volatiles. Leur inhalation est dangereuse pour la santé. Pour les utilisations courantes, une colle à l’eau suffit amplement. On peut aussi trouver des colles à base végétale (fécule de pommes de terre par exemple) convenant très bien aux travaux scolaires. 

LES EMBALLAGES 

Dans les grandes surfaces, le matériel scolaire est présenté sous blister (emballage complexe constitué de carton et d’une coque en plastique). Il vaut mieux éviter cela et se tourner vers les emballages monomatière type carton. Chez les détaillants, bien souvent, le matériel est disponible en vrac, c’est de loin la meilleure solution pour éviter tout gaspillage. 

AUTRES PETITS CONSEILS 

Pots de colle, correcteurs, marqueurs... constituent des petits déchets chimiques. Ils ne doivent pas être jetés à la poubelle mais déposés dans les coins verts (collecteurs de petits déchets chimiques) ou au parc à conteneurs. 

LE CARTABLE ÉCOLOGIQUE : HORS DE PRIX ? 

Le coût du cartable écologique peut être allégé tout comme son empreinte écologique. En effet, il ne s’agit pas seulement d’acheter la totalité de la liste de rentrée en version « verte » en grande surface, mais plutôt de procéder autrement : 

D’abord, retirer de la liste les fournitures qui peuvent être récupérées. L’addition s’en trouvera moins importante dès le départ. 

Ensuite, si on compare vraiment les prix, on aura parfois d’agréables surprises : les blocs-notes en papier recyclé, les crayons en bois non vernis, les fardes en carton recyclé…sont équivalents en coût voire moins chers par rapport à des produits « classiques ». Certains produits restent il est vrai un peu plus chers, mais souvenons-nous que la qualité a un prix. 

Il faut aussi prendre en considération le caractère rechargeable des produits qui entraînera une baisse des coûts à l’usage. 



l'article ci-dessus est tiré en partie de la fiche conseil n°058 du site belge www ecoconso.be 


Dernier conseil : attention aux promotions en tout genre. Elles n’ont en effet pour seul but de nous faire acheter en plus grande quantité !! Soyons vigilants et n’achetons seulement que le nécessaire… 

ACHETER LES FOURNITURES 

fournitures écolos-------->  Greenweez 



HABILLER VOS ENFANTS DE FAÇON ÉCOLOGIQUE ET ÉQUITABLE POUR LA RENTRÉE. 

La rentrée scolaire est un des moments forts de l’année pour les achats de vêtements. Souvent la garde-robe des enfants est à refaire en entier, des collants en passant par les pantalons, les chandails, jusqu’aux mitaines et manteaux. 

Toutefois, les vêtements qui ne conviennent plus à votre plus grand enfant, peuvent habiller le second. 
Il est de plus en plus facile de faire des achats intelligents et éthiques, de minimiser notre empreinte écologique, tout en contribuant à notre économie locale 

Il y a de plus en plus de commerces qui sont axés sur l’écologie, on y trouve les vêtements d’éco-designer qui utilisent des matières premières recyclées et/ou des tissus issus de l’agriculture biologique. D’autres boutiques misent sur la promotion de vêtements équitable et visent à promouvoir le commerce fait dans le respect des petits producteurs des pays en voie de développement. 

Les friperies sont également des endroits ou l’on trouve des vêtements usagés de très bonne qualité, à des prix vraiment raisonnables. En achetant dans de tels endroits, nous diminuons notre consommation de façon intelligente, tout en se composant une nouvelle garde-robe unique et responsable. 


Vous pouvez acheter des vêtements et chaussures d'occasion pour les enfants de moins de 8 ans sur le site "les bébés verts" lien ci-dessous...




En quoi est-ce responsable ?

  • Je-reduis-ma-facture Je réduis ma facture
  • Je-reduis-mes-emissions-de-ges Je réduis mes émissions de GES
  • Je-reduis-mes-dechets Je réduis mes déchets
  • J-achete-responsable-durable J'achète responsable / durable
  • Je-sensibilise-mon-entourage Je sensibilise mon entourage
5

Aidez à construire la réputation de Frederic wetzel en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter