Supermarche-cooperatif-paris

C’est une première en France : La Louve, un supermarché coopératif et participatif détenu par ses clients, ouvrira ses portes dans le XVIIIe arrondissement de Paris à l’automne 2016.

Ce projet coopératif peut-il apporter des réponses aux enjeux de l’économie collaborative, souvent accusée de distribuer inéquitablement la valeur entre les plateformes d’intermédiation et leurs utilisateurs ?

L’économie collaborative : après les promesses, le temps des critiques

Dans le champ hétérogène de l’économie collaborative, certaines plateformes, qui incarnaient il y a peu des modes de consommation alternative, sont désormais l’objet de critiques de plus en plus vives.

Airbnb, Uber ou BlaBlaCar sont sans doute les exemples les plus emblématiques de ces structures qui ne possèdent pas leurs actifs, mais se contentent de mettre en contact offreurs et demandeurs pour organiser une prestation de service (ici logement ou transport) entre particuliers.

Les critiques sont multiples : en externalisant presque tous leurs actifs, elles se défaussent sur leurs utilisateurs de toute forme de responsabilité en cas de problème, elles précarisent la relation de travail, et accaparent une part disproportionnée de la valeur économique au détriment de leurs utilisateurs, tout ceci sous fond d’optimisation fiscale.

Pour ses détracteurs, cette économie de plateforme incarne une logique de prédation et une forme de supercapitalisme libéral, aux antipodes de l’idéal de collaboration promu par les chantres de l’économie collaborative.

Face à ces enjeux, l’économie collaborative est à la recherche de schémas de gouvernance alternatifs.

Lors de la dernière édition du Ouishare Fest, le coopérativisme de plateforme était ainsi évoqué comme une voie possible pour donner son plein potentiel réformiste à l’économie collaborative. Le coopérativisme peut-il vraiment servir de base réformiste ? Éléments d’analyse à travers le projet de La Louve.

Un projet aux origines new-yorkaises

La Louve, se présente comme « le premier supermarché coopératif ET participatif de France ». Il existe dans hexagone des supermarchés coopératifs depuis de nombreuses années et les premières coopératives apparaissent dès le XIX?.

Toutefois, les coopératives en général, et les supermarchés coopératifs en particulier, effectuent une distinction claire entre travailleurs coopérateurs et les clients/consommateurs, qui sont externes à l’initiative.

C’est sur ce point que La Louve innove. Son principe est relativement simple : seuls les membres-coopérateurs peuvent y faire leurs courses et bénéficier ainsi de prix estimés inférieurs de 20 à 40 % à ceux pratiqués par la grande distribution. En contrepartie, ils s’engagent dans la gestion du magasin, à hauteur de 3 heures par mois.

Ce projet, en maturation à Paris depuis 2011, s’inspire du modèle de la Park Slope Food Co-op lancé en 1973 à Brooklyn.

Recherchant des produits sains et une alternative au système de distribution traditionnel, des habitants du quartier, mus par les idéaux communautaires de la contre-culture hippie, décident de créer une coopérative alimentaire.

L’idée était que les habitants du quartier travaillent librement et collectivement pour faire fonctionner la coopérative. Quarante ans plus tard, la coopérative compte plus de 16 500 membres. Victime de son succès, elle est aujourd’hui contrainte de recruter ses nouveaux adhérents sur liste d’attente. Le temps d’attente en caisse dépasse parfois la demi-heure le week-end.

L'article complet : http://theconversation.com/supermarche-la-louve-le-dernier-ne-de-la-conso-alternative-64827

En quoi est-ce responsable ?

  • Je-reduis-ma-facture Je réduis ma facture
  • Je-reduis-mes-emissions-de-ges Je réduis mes émissions de GES
  • J-ameliore-le-quotidien J'améliore le quotidien
  • J-achete-responsable-durable J'achète responsable / durable

61 Rue de la Goutte d'Or, 75018 Paris

4

Aidez à construire la réputation de Capucine en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter
Mots-clés associés
supermarche
, participatif
, supermarché
, conso