Comparatif_bio_intensif

La question est la suivante : "culture bio vs culture intensive : quelle méthode est la plus rentable ?"...

Cette question est apparue au fil d'une discussion avec un ami... Sans réelle réponse, j'ai cherché quelques infos sur le web. Voilà ce que j'ai pu en conclure, en mettant de côté les résultats d'études qui ne me semblaient pas assez robustes (méthodologie, etc.) ou trop partisans (lobbies).

1- L'agriculture intensive est, au départ, nettement plus rentable que la bio (environ 25%, avec un écart allant de 5 à 34% selon le type de culture)
2- l'écart serait plus important pour les céréales que pour les fruits
> Source : Novethic
http://tinyurl.com/aor5252

Avec le simple prisme de la rentabilité, l'agriculture intensive semble donc marquer un point... Mais ce n'est qu'une apparence, car :

1- le rendement des sols diminue au fil des ans avec l'agriculture "pétrochimique". Et le "gap" peut être assez important (perte pouvant aller jusqu'à 33% de rendement à l'hectare pour du blé, par exemple !)
2- le rendement des sols augmente avec l'utilisation de l'agriculture bio (les courbes vont donc jusqu'à se croiser)
3- le bio assure une meilleure production pendant les années de sécheresse (+ 31% pour le maïs, par exemple)
4- ces mêmes années, le bio reste plus productif que les OGM (qui n'assure un delta que de 6 à 14% par rapport à l'intensif non OGM)
5- le bio est, selon une étude comparative longue de 30 ans menée aux USA, presque 3 fois plus rentable financièrement que l'agriculture intensive (pour les OGM et selon une étude de l'Université du Minnesota, le résultat est clair : au bout de 14 ans, ceux qui ont utilisé des OGM ont moins bien gagné leur vie que les cultivateurs non OGM).

... Bref, l'intensif semble convaincant à court terme, et le bio l'emporte sur le long terme...
Mais la question de la rentabilité ne doit pas être la seule à être abordée. N'oublions pas l'impact sur l'environnement, le développement des populations locales, etc.

Sur ces points, le bio tire là encore son épingle du jeu puisque :
1- il requiert 45% d'énergie en moins
2- il contribue à structurer et enrichir le sol
3- il contribue à alimenter les nappes phréatiques et limite le ruissellement
4- il émet moins de gaz à effet de serre
5- il permet l'embauche de 30% de personnes en plus par hectare
6- il est associé à des circuits courts, qui contribuent à enrichir les populations locales

Donc, sur la base de ce que j'ai pu trouver, je dirai que le bio est non seulement plus rentable pour l'agriculteur, mais aussi plus souhaitable pour les populations, l'environnement, ... Les questions qui se cachent derrière sont, selon moi :

  • À quand une étude impartiale impliquant les pouvoirs publics, les associations, les agriculteurs, ... à l'échelle de la France / de l'Europe et sur une durée suffisamment longue ?

  • Quelles options pour aider nos agriculteurs dans leur transition vers le bio (il existe déjà des aides, mais ne pouvons-nous pas faire mieux puisqu'il semble s'agir de bon sens ?)

  • Combien de temps pour que les mentalités changent ? Avons-nous ce temps devant nous ?

Bien sûr, n'hésitez pas à compléter ce (long!) article.. :)

Source de l'image (et quelques infos) :
http://tinyurl.com/b8wcy83

Pour aller plus loin sur la capacité du bio à nourrir la planète (autre vaste sujet, plus complexe qu'il n'y paraît), regardez la vidéo :)

En quoi est-ce responsable ?

  • Je-reduis-ma-facture Je réduis ma facture
  • J-economise-l-energie J'économise l'énergie
  • Je-consomme-moins-d-eau Je consomme moins d'eau
  • Je-reduis-mes-emissions-de-ges Je réduis mes émissions de GES
  • J-achete-responsable-durable J'achète responsable / durable
  • Je-respecte-la-biodiversite Je respecte la biodiversité
  • Je-sensibilise-mon-entourage Je sensibilise mon entourage
9

Aidez à construire la réputation de Renaud en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
les réponses :
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter