Cbd-ol-4470099_1920

Nombreux sont les bienfaits du CBD découverts et prouvés. En effet, les études affirment que le cannabidiol peut être efficace pour une variété de maux allant de l’anxiété à l’anti-douleur. Comme cette molécule faisant partie intégrante du cannabis et voisine du THC ne dispose pas d’effets psychotropes, et que les recherches sont à un stade très avancé, plusieurs personnes se posent des questions sur l’efficacité potentielle du CBD sur le cerveau malade et ses maladies neurologiques. Et si cela était vrai ?

3 maladies neurologiques potentiellement traitables par CBD

CBD et épilepsie

L’épilepsie telle qu’on la connaît est une maladie assez dangereuse. Qui plus est, il en existe plusieurs catégories. Cependant, son diagnostic est généralement long, car plusieurs autres examens peuvent être indispensables afin de confirmer le premier diagnostique. Concernant le traitement de l’épilepsie, il est avant tout médicamenteux. Il s’agit de réduire les spasmes, les contractions et les convulsions. D’après les recherches, le CBD permettrait de soulager l’épilepsie, l’Alzheimer ou encore la maladie de Parkinson en freinant la détérioration des cellules neurologiques. Pour ce qui est des tests, ils ont été effectués sur des rats de laboratoires uniquement pour l’instant.

CBD et sclérose en plaques

Les recherches disent que les sites récepteurs CB1 et CB2 sont susceptibles d’être activés par la consommation de CBD. Ces principaux récepteurs ne sont autre que des cannabinoïdes qui sont présentes naturellement dans le cerveau. Son rôle principal est de transmettre les messages entre les neurones, ce qui impacte le sommeil, l’humeur, la douleur ou encore l’appétit. C’est le système endocannabinoïde. Or, le CBD, toujours selon ces recherches aurait un effet positif sur ce système endocannabinoïde, ce qui permet de réguler certains spasmes vasculaires par le biais des propriétés anti-inflammatoires, immunosuppresseurs et neuroprotrectrices du cannabidiol.
Pour l’instant, le recherches concernant le CBD et la sclérose en plaques ne sont pas assez poussées pour confirmer si le médicament Sativex propre à cette maladie n’a pas de contre-indication avec le CBD.

CBD et autisme

Après s’être longuement intéressé sur les effets du cannabis médical sur le spectre autistique, les scientifiques ont conclu que le CBD pourrait potentiellement activer les récepteurs du système endocannabinoïde, ce qui pourrait faciliter la circulation de la sérotonine, une hormone du cerveau responsable de la mémoire, l’humeur ainsi que les processus cognitifs dans les synapses. Malgré des tests concluants chez des personnes autistes et des études toujours en cours dans quelques universités des États-Unis, notamment à l’université de San Diego, l'OMS ne croit pas que le CBD puisse traiter efficacement l’autisme.

CBD : où s’en procurer ?

D’une part, il n’est pas recommandé de consommer du CBD sans l’accord ou l’avis d’un médecin spécialiste. En effet, la consommation de cannabidiol n’est pas sans risques. On peut par exemple citer des effets secondaires comme un changement d’appétit, un changement de poids irréguliers, la fatigue ou encore la diarrhée. De plus, certains médicaments peuvent ne pas faire bon ménage avec d’autres médicaments, d’où l’intérêt de consulter un médecin. D’autre part, il est également primordial de consommer des produits de qualité. Pour confirmer la qualité d’un produit, il est possible de consulter des spécialistes sur des boutiques en ligne comme cbd-grams.com.

En quoi est-ce responsable ?

  • Je-sensibilise-mon-entourage Je sensibilise mon entourage
2

Aidez à construire la réputation de Dupal en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
les réponses :
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter
Mots-clés associés
cbd
, cannabidiol
, traitement cbd
, cannabis