Service
180

L'ère du gratuit

2013-07-28 10:13:38 UTC
Publication_tinkuy_ere_du_gratuit_conso_collaborative

Nées du rejet de la consommation de masse, de plus en plus d’initiatives promouvant la gratuité voient le jour un peu partout dans le monde. De plus en plus de gens souhaitent une consommation plus responsable, plus économe et écologique, plus équitable, plus d’humain. Voici quelques unes de ces initiatives (liste non exhaustive) :

Consommation collaborative/recyclage:

Nous trouvons aujourd’hui sur la toile de nombreux sites de don, de troc et de conseils en réparation ou de recyclage des objets de tous les jours. Cette tendance découle du désir de limiter la sur-consommation qui pollue et est dispendieuse. Ainsi, les objets nous étant devenus inutiles ou en qui son en panne retrouvent une seconde vie.

Gratiferias:

Ce concept de foire au gratuit né en Amérique du Sud a rapidement fait des émules chez nous. Il permet à chacun de se débarrasser des objets dont il n’a plus besoin ou envie sans avoir à les jeter. De l’autre côté, des personnes qui sont ravies de trouver là à disposition de quoi améliorer le quotidien. Le message est clair : « Amenez ce que vous voulez ou rien du tout. Repartez avec ce qui vous plaît ». De plus, les gratiferias sont souvent l’occasion de partager plus que des objets et sont souvent le cadre de manifestations culturelles, ce qui rajoute un côté humain à l’échange.

Guerilla Grafters/Guerilla Gardening:

Ces deux concepts, proches dans la philosophie, se différencient par leur terrain d’application.
Les Guerilla Grafters, nés aux Etats-Unis, proposent de greffer des branches d’arbres fruitiers sur les arbres d’ornement des villes, afin que tout le monde puisse accéder à des fruits en libre-service.
Les Guerilla Gardening ou Incredible Edible (Incroyables Comestibles), elles, sont nées en Angleterre et proposent de planter des potager sur des lopins de terre inoccupés en ville, afin que chacun puisse se servir en légumes gratuitement.

Transports:

Depuis 2009, la ville d’Aubagne a mis en place la gratuité de ses transports en commun, initiative que souhaitent reprendre d’autres villes françaises devant le succès rencontré. D’abord sociale, cette modification a permis de réduire la place de la voiture. En effet, la municipalité a constaté une augmentation de 58 à 75% de la fréquentation des transports en commun.
Egalement, à l’inverse de Compiègne, qui a aussi développé un système de gratuité des transports, la ville a optimisé son réseau en développant un service à la demande, plus adapté à la configuration de la ville que les lignes régulières.
Ces mesures ont pu être mises en place grâce à une simple augmentation du taux de versement transport des entreprises de plus de 9 salariés de 0.06 à 1.5%.

Revenu de base:

Cette idée de donner à tous (selon les différents systèmes évoqués, de la naissance à la mort, avec ou sans partie déductible des minima sociaux, ou bien directement déduit des achats de biens de consommation courante par exemple) un revenu minimum de subsistance inconditionnel à le vent en poupe face au nécessaire changement auquel nous faisons face au niveau économique. Portée par le désir de plus en plus répandu de pouvoir choisir son activité, de privilégier la qualité (de vie, des produits que nous achetons, etc…), mais aussi la raréfaction de l’emploi.
La Suisse a pris de l’avance en la matière grâce à la souplesse de son système législatif qui permet au peuple de soumettre au référendum une loi dès lors qu’elle a rempoté au moins 100 000 signatures.

Toutes ces initiatives, promues grâce à la facilité d’accès à l’information que nous possédons aujourd’hui avec internet, naissent aux quatre coins du monde et sont significatives d’une mouvance planétaire. En effet, la crise, même si elle peut en être le déclencheur, ne peut à elle seule expliquer cet engouement progressiste pour le gratuit ; elles bénéficient également d’une simultanéité avec un désir de décroissance, du « consommer mieux ».

En quoi est-ce responsable ?

  • Je-reduis-ma-facture Je réduis ma facture
  • Je-reduis-mes-emissions-de-ges Je réduis mes émissions de GES
  • J-ameliore-le-quotidien J'améliore le quotidien
  • J-achete-responsable-durable J'achète responsable / durable
  • Je-respecte-les-libertes-individuelles Je respecte les libertés individuelles
12

Aidez à construire la réputation de Ecollable! en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :

Les dons, les trocs mais aussi les échanges solidaires...tout est gratuit sur le site Trocfair.com

2013-07-29 16:25:23 UTC
0

www.trocfair.com/fr/

2013-07-29 16:25:44 UTC
0

Voir aussi :

http://donnons.org/

rien ne se perd... rien ne se crée... tout se recycle !

2013-07-30 07:27:36 UTC
1

Le troc n'est pas gratuit. Par contre sur une plateforme comme pretoo.fr on emprunte des objets gratuitement autour de soi, sans contrepartie. C'est plus ça la gratuité. www.pretoo.fr

2013-07-30 08:15:12 UTC
-1

Salut Drijn..je comprends pas l'interêt de dénigrer les autres.un peu nul....et pour que tu comprennes mieux..dans le troc il n'y a pas d'échanges d'argent..donc c'est gratuit !!

2013-07-30 08:19:02 UTC
0

Salut , non aucun dénigrement, le don et le prêt sont gratuits (si le prêt est sans intérêt). par contre un troc, s'il n'implique pas de monnaie, reste un échange contre quelque chose, donc pas vraiment gratuit. Maintenant je confirme que le troc reste une alternative à encourager pour lutter contre la surconso et le gaspillage :)

2013-07-30 08:33:47 UTC
1

Vu comme ca, je suis d'accord !! Encouragons toutes ces nouvelle alternatives !! Bonne journée

2013-07-30 08:39:18 UTC
1

Tout à fait, le troc n'est pas gratuit en lui-même, mais n'implique pas d'échange d'argent

2013-07-30 20:59:59 UTC
1

Félicitations @Ecollable pour cet article qui est déjà dans le top 10 de la communauté grâce à sa popularité notamment sur Facebook. http://www.tinkuy.fr/articl...
Depuis votre inscription en Juin vous nous avez offert de nombreux très beaux articles. Merci.

Bravo à tous pour ces échanges.

2013-08-01 10:55:32 UTC
1

Merci pour vos félicitations qui me touchent beaucoup. Pour moi il est très important de transmettre car si nous voulons que les choses changent il faut que nous soyons nombreux à faire bouger les choses. C'est d'ailleurs le leitmotiv d'Ecollable! "l'écologie ne vaut que si elle est partagée par tous".

2013-08-01 11:22:32 UTC
2

Et ça pourrait faire l'objet d'une rencontre entre Tinkuynautes où chacun apporterait par exemple, entre 1 et 5 objets à donner ou à troquer...

2013-08-03 12:33:06 UTC
1

c'est trés bien d"échanger. Quelque part, cela raproche les gens aurour d'un objet et pourquoi pas un centre d'intérêt, une occupation encore faut il évaluer l'objet pour faire un échange juste.
Dans le journal de saone et loire il y a un bric a brac ou l"on peut proposer un objet contre un autre et chez vous quelle possibilité?

2013-08-14 20:59:52 UTC
0

Il y a aussi la partie Occasions d'Annonces Durables site d'annonces gratuites pour particuliers, associations et collectivités pour vendre, donner ou échanger ;) http://annonces-occasion.an...

2013-08-16 08:09:24 UTC
0

Je me suis rendu sur le site :
Annonces pour Troc objets et services (0) dans le menu
une offre pour Paris.
D'autre part, il n'y a aucune présentation du but poursuivi par le site.
Donc sans à priori, je ne recommande pas ce site . Je ne vois pas ce qu'il apporte à part des infos que l'on peut trouver ailleurs.

2013-08-16 08:23:43 UTC
0

Bonjour Ecotec, Merci pour le retour mais c'est un site généraliste pour un développement durable dont le concept est décrit sur le site principal http://www.annonces-durable.... Il y a aussi des stop pub gratuits (http://www.annonces-durable...), des emplois (http://emploi-environnement...), un annuaire (http://annuaire-environneme...), etc..

2013-08-16 08:34:01 UTC
0

c'est juste, il y a des choses différentes sur le site, mais je suis curieuse? j'aimerai connaître les associations, ou personnes a l'initiative de ce site .

2013-08-16 16:48:04 UTC
0

c'est juste, il y a des choses différentes sur le site, mais je suis curieuse? j'aimerai connaître les associations, ou personnes a l'initiative de ce site .

2013-08-16 16:48:12 UTC
0

Je m'occupe moi-même du site. N'hésitez pas à me contacter par la messagerie du site pour plus de renseignements. A bientôt.

2013-08-20 13:56:00 UTC
0
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter
Mots-clés associés
gratuit
, consommation collaborative
, universel